Ultimes inspirations

l'hiver ou le déluge Poussin« Souvent les hommes de génie ont annoncé leur fin par des  chefs-d’œuvre: c’est leur vie qui s’envole. » remarquait René de Chateaubriand en admiration devant L’hiver ou le déluge de Nicolas Poussin. En effet, ces ultimes élans exhalent parfois un parfum étrange mêlant synthèse et renouveau, sagesse et fulgurance de l’inspiration. Le vin peut offrir lui aussi, à qui sait l’attendre et apprécier ses arômes patinés par le temps, des instants de grâce. Le but de ce moment de convivialité sera de faire vibrer dans un même tremblement ces délices gustatives et auditives.